Pontault-Combault Handball Notre force vient du coeur
Logo PCHB
Billetterie
3 674 499 visiteurs
23 visiteurs actif

PCTSLM77 : 12 MINUTES D'EGAREMENT

Date : jeudi 01 décembre 2022

 « Dans un match haletant qui a vu les joueurs des deux Ententes se livrer un combat épique, c'est bien le Handball qui est sorti vainqueur. »

La statistique en dit long : en plein cœur de la seconde période, le PCTSLM 77 n'a pas marqué entre la 43ème et la 56ème minute, essuyant dans le même temps un effroyable 5-0.
Mais, il serait terriblement injuste de résumer la prestation des "Sept-sept" à ce triste worst time, tant la victoire aurait été méritée dans cette rencontre au sommet comptant pour la neuvième journée. Car en menant la course de front durant les deux tiers de la rencontre, avant cette coupable absence, synonyme de tsunami comptable, les locaux ont mené la vie dure à une très belle équipe du Centre-Val-de-Loire.


La première période est dominée par les Grenats dans une ambiance électrisante ce samedi après-midi. Dans un premier temps, les défenses l'emportent dans un combat intense. La tension est largement palpable et les supporters, visiblement tendus eux aussi, transpirent d'inquiétude. Tous connaissent l'enjeu de cet affrontement. Car plus qu'un match, c'est une saison qui est en jeu malgré la magnifique série de sept victoires consécutives en cours. C'est au mauvais souvenir d'une entame défavorable, celle de la première journée qui avait vu les guerriers de Michael Durand et Farid Raimi sombrer sur le parquet de Torcy face au  voisin ivrien, que le match du jour puise toute sa profondeur.

Ce neuvième assaut est marqué par une grosse intensité. Les impacts sont rugueux et les deux équipes se rendent coup pour coup. Le « un à toi, à moi » prend temporairement fin lorsque les locataires du gymnase Olympe de Gouge réalisent un premier break (6-4)…avant d'être rapidement rejoints (7-7). Ce mano à mano, qui régalera les nombreux spectateurs venus assister à ce match charnière, s'achèvera dans les dix dernières minutes durant lesquelles Mathis Druyer et ses partenaires prendront enfin le dessus. Le tableau d'affichage indiquant même 4 unités d'avance à quelques minutes de la pause. Toutefois, dans le haut niveau, il faut savoir capitaliser sur ses temps forts. Ce précepte résonnera lourdement dans les têtes des Seine-et-marnais qui, au contraire de leurs rivaux, rentreront au vestiaire avec une légère amertume : celle d'avoir permis à leurs adversaires d'atteindre la pause avec le cœur plus léger.

En effet, il ne reste que trente secondes à jouer quand le coach torcéen pose un temps mort réfléchi (13-11). La stratégie mise en place, qui aboutira à un kung-fu audacieux, sera néanmoins infructueuse vu que l'arrière Pontellois enverra le ballon sur la droite d'une cage pourtant désertée par son gardien. Sur la récupération, le repli mal assuré offrira un jet de 7 mètres aux visiteurs... Inespéré ! Le buzzer se fait entendre et le tableau indique un score bien trop serré au goût d'un public acquis à la cause des siens (13-12) : les mouches semblent avoir changé d'âne...


Le deuxième round est sifflé et le combat reprend de plus belle. Les forces s'opposent, le spectacle est de grande qualité et les supporters, toujours sous tension, vivent un grand moment de handball avec passion. Les mouvements de têtes et les postures trahissent des états émotionnels au rythme des attaques victorieuses ou non de leurs protégés.
Les joueurs se dépensent sans compter, ils sont à la hauteur de l'événement et la défense stricte réalisée sur le numéro 3 des Blancs, qui oblige ces derniers à défendre à cinq, épuise les organismes. Les minutes passent et aucune équipe n'arrive à prendre l'ascendant. C'est véritablement une rencontre couperet qui se joue sous les yeux des observateurs réunis au sein d’une salle de plus en plus garnie et qui sait se faire entendre. Et puis vient la 43ème minute. Alors que le score est légèrement à la faveur des leaders de la poule (19-18), le moment fatidique de l'après midi va survenir :12 minutes de disette. Celles durant lesquelles des Blancs affamés réussiront à prendre 4 longueurs d'avance tout en anesthésiant au passage les ardeurs des spectateurs médusés. Il ne reste que 4 minutes à jouer et la salle semble vraiment accuser le coup. Les mines attristées des fans se démultiplient dans les tribunes car le château semble s'écrouler… Il n'y a plus aucun espoir et un courant d'air glacial est ressenti dans les travées du gymnase.


Mais comme une forme de folie anime le cœur de cette équipe, celle-ci va tout de même trouver les ressources nécessaires pour réanimer une salle placée sous assistance respiratoire sous l'impulsion notamment de ses deux pivots qui vont ramener les leurs du diable vauvert. À moins d'une minute du buzzer, l'affichage mural scintille à nouveau du côté des locaux et le score se resserre (23-24). Tout le monde se met même à croire à l'impensable…avant qu'une décision arbitrale loin d'être évidente ne vienne éteindre le feu rejailli des cendres franciliennes, celui qui aura embrasé une dernière fois l'assistance de ce collectif vraiment pas comme les autres.
Les derniers instants qui verront l'expulsion du capitaine des Pourpre-et-or s'inscriront dans l'anecdotique. L'exploit est passé… Le match s'est achevé sur un dernier 7 mètres réussi du demi-centre de l'Entente Saran-Orléans qui fige définitivement le score : 23-26.


Suite à ce faux-pas, la qualification est lourdement compromise pour l’Entente 77 même si tous s'accordent à dire que ces deux superbes équipes mériteraient largement d’accéder de concert dans la poule supérieure. Mais ces valeureux combattants n’ont plus toutes les cartes en main. Pour rêver plus grand ensemble, il faudra d’abord que les Grenats remportent la dernière bataille dans quinze jours à Compiègne, sur les terres de l'Entente Hauts-de-France. Dans le même temps, il faudra compter sur la victoire des gagnants du jour chez eux, à Saran, contre l'US Ivry qui détient, pour l'heure, le deuxième billet pour la qualification.

Matchs

Prochain Match 31/03/2023

CAEN
Pontault-Combault

Dernier Match 24/03/2023

Pontault-Combault 34
STRASBOURG 26

Classement

# Équipes Pts
1 Blason DIJON DIJON 37
2 Blason SARAN SARAN 34
3 Blason TREMBLAY TREMBLAY 34
4 Blason FRONTIGNAN FRONTIGNAN 33
5 Blason PONTAULT-COMBAULT PONTAULT-COMBAULT 33
6 Blason CAEN CAEN 27
7 Blason BORDEAUX BORDEAUX 23
8 Blason NANCY NANCY 21
Le reste de l'actualité