Pontault-Combault Handball Notre force vient du coeur
Logo PCHB
Billetterie
3 606 907 visiteurs
13 visiteurs actif

PCTSLM77 : SA MEJESTE HAMELIN, ROI DE NORMANDIE

Date : mercredi 16 novembre 2022

« Dans le palais dans lequel on vous accueille en prince, faites en sorte d'y rester en roi. »



Tel était le défi qui attendait le leader du groupe appelé à se rendre dans la salle de l’Entente Seine Eure Iton Handball, ce samedi, pour le compte de huitième journée du championnat de France. Et il nous faut reconnaître que les Normands savent recevoir. C'est dans un écrin de haute performance que l'avant-dernier de la poule de qualification reçoit généralement ses adversaires. Il faut dire qu’au gymnase du Grévarin, le sol de la salle principale a été récemment équipé d'un très apprécié revêtement Gerflor afin notamment de postuler au précieux label CPJ (Centre de Préparation aux Jeux de 2024). Bon nombre d'équipes nationales, comme la France, l’Égypte ou l’Algérie par exemple, ont d’ailleurs choisi ce site, idéalement situé, pour y effectuer leur préparation. 

C'est donc dans ce lieu où de grands champions actuels ou en devenir ont usé leurs semelles, que les joueurs de Michael Durand et Farid Raimi devaient se rendre avec l'espoir de consolider leur pôle position dans la course à la qualification. 


Le match débute, la rencontre est très équilibrée. Les locaux montrent d'emblée un bien meilleur visage comparé à la pâle prestation qu’ils avaient affiché au match aller en septembre. Les deux équipes se collent jusqu'à 4 partout (13ème minute), moment choisi par les Seine-et-marnais pour passer la seconde et décrocher légèrement les Blancs. Mais dans l’esprit de tous les supporters franciliens venus pousser leurs champions, une pensée indomptable surgit instantanément : ne pas revivre par pitié les scenarii des derniers matchs. Tous espèrent une victoire maîtrisée, même sans relief, juste pour le plaisir de rentrer avec les points de la victoire, pour la paix des sens… Trois points c’est tout. Il n'en sera rien, du moins jusqu'à la pause, car cette équipe aime jouer et faire jouer. C'est un mano à mano auquel vont se livrer les deux formations.

Une légère impression de maîtrise se dégage toutefois chez les visiteurs sous l'impulsion de leur portier Maxime Hamelin qui attire à lui tous les ballons. Malgré tout, le jeu proposé par les grenats n'a pas la consistance qu'on lui connaît. Les Normands restent au contact et la mi-temps est sifflée sur la marque de 10 à 12 après un but au buzz. C'est un moindre mal pour les fans, à demi confiants et surpris par les qualités affichées par les jeunes Eurois. 

La partie reprend et les prières des supporters semblent cette fois-ci avoir été entendues. La mécanique collective est bien mieux huilée, les engrenages s'épousent parfaitement, les adversaires ne peuvent pas suivre. Le break est fait et la tribune francilienne respire (11-16 à la 38ème). Les attaques blanches ne peuvent aboutir tant le gardien aimante les tentatives adverses. Les polarités semblent inversées. En furieux Viking, Maxime règne dans sa zone (21 arrêts) et dans les airs, réussissant même à deux reprises l'exploit de scorer depuis son but. 

À la 40 ème minute, pourtant bien motivés par un banc bruyant qui se lève comme un seul homme sur chaque situation de but, les Haut-normands sont maintenant à distance et ne reviendront plus (11-18). Échec et mat. Sur le front gauche de la tribune, les acclamations se font aussi largement entendre. Le stress enfin évacué, le tambour chante et une atmosphère de fête règne désormais chez les fervents suiveurs. C'est dans cette ambiance que les "Sept-sept" vont maîtriser la dernière partie du match, portant le score final à 20-27.

Si les visiteurs sortent victorieux de ce duel des Ententes, c’est parce qu’ils ont su élever le curseur dans un timing parfait et annihiler les espoirs naissants d'une formation euroise courageuse et bien plus appliquée dans ce match retour. Les coéquipiers d'Alexandre Maquet et Nathan Trinh, aux prestations remarquées, remportent une septième victoire consécutive et augmentent encore leurs chances de se qualifier pour la deuxième phase.


C'est donc bien en Roi de la poule 6 que ce collectif aura marqué de son sceau le déroulé de la partie. La qualification définitive se jouera dans deux semaines au gymnase Olympe de Gouge de Serris avec la réception du deuxième du classement. En cas de victoire face à un Saran Handball certainement revanchard, le trône sera alors définitivement conquis avant la fin du championnat.

Matchs

Prochain Match 10/02/2023

Pontault-Combault
BORDEAUX

Dernier Match 21/12/2022

Pontault-Combault 34
BESANCON 26

Classement

# Équipes Pts
1 Blason DIJON DIJON 25
2 Blason SARAN SARAN 24
3 Blason TREMBLAY TREMBLAY 24
4 Blason PONTAULT-COMBAULT PONTAULT-COMBAULT 23
5 Blason FRONTIGNAN FRONTIGNAN 21
6 Blason CAEN CAEN 17
7 Blason BILLIERE BILLIERE 15
8 Blason BORDEAUX BORDEAUX 15
Le reste de l'actualité