Pontault-Combault Handball Notre force vient du coeur
Logo PCHB
Billetterie
3 607 076 visiteurs
12 visiteurs actif

RESERVE : FAITES VOS JEUX, RIEN NE VA PLUS...

Date : vendredi 18 novembre 2022

Deuil-la-Barre, Montmorency, Enghien : voici un charmant trio qui fleure bon le village dans la ville, la promenade dominicale en forêt ou le casino en bordure d’un lac. Chouette programme. Pour notre équipe réserve, il était justement question de disputer une partie de poker à fort enjeu, la bankroll déjà bien entamée, dans le gymnase Jean Bouin de Deuil où la froideur de l’ambiance dans les gradins n’avait d’égale que la température glaciale qui régnait dans cette enceinte plutôt austère. Hélas, le déroulé de la rencontre n’a pas apporté la chaleur et le réconfort sur lesquels la poignée de courageux venus soutenir les Pontellois comptait pourtant grandement.


Lors de cette confrontation disputée ce samedi à la tombée de la nuit, les fantômes du PCHB ont bel et bien ressurgi. Privés de leurs coachs, tous deux convoqués au déplacement des professionnels du PCHB à Sarrebourg pour le compte de la neuvième journée de Pro Ligue, les orphelins de Jean-Pierre Dupoux et Génèse Bouity débutent plutôt correctement la partie. Chaque équipe présente ses antes. Pendant les dix premières minutes, les débats sont équilibrés mais joués sur un rythme peu soutenu. Dans les tribunes, chacun pense alors que le PCHB a peut-être un bon coup à jouer et peut rafler le pot.


Puis, la rencontre s’emballe quelque peu. Bien que le match des gabarits soit plutôt à l'avantage des locaux, les Bleus se montrent soudainement beaucoup plus maladroits sur leurs phases offensives. La défense bien en place des équipiers du jeune Hugo Alibert, privé de terrain mais promu coach d’un jour sur la feuille de match, récupère des ballons et lance sa paire d’ailiers en contre-attaque face au portier local. Résultat, les Gris du jour comptent quatre chips d’avance à la 21ème minute de jeu et semblent bien partis pour effectuer un joli casse (12-16). Mais la nervosité est toujours bien palpable dans ce collectif en proie aux doutes. En signalant avec un peu trop de véhémence aux arbitres qu’une faute sur Sofiane Hachami aurait mérité une sanction sur le seizième but, le capitaine pontellois récolte pour sa pomme les deux minutes de suspension qu’il réclamait… Et l’USDEM Handball en profite pour rebattre les cartes.


Grâce notamment à son numéro 5, aux tempes certes grisonnantes mais au bras gauche puissant et précis, l’Entente Val d’oisienne réagit et pique son adversaire. Les Seine-et-marnais semblent faire tilt. Dans leur rush, les locaux infligent un 7-4 à leurs invités du jour qui semblent accuser le coup (18-20 à la 28ème). Un temps mort est alors le bienvenu. Du moins, c’est ce que pense les observateurs pontellois qui voient poindre un scenario catastrophe tel que celui qu’ils ont déjà trop souvent vécu cette saison. L’enchaînement des faits contraires va prouver qu’ils n'ont pas tort.... Les deux dernières minutes de la première période annoncent une suite royale pour les hôtes. Et même un véritable good run après qu'un tir hors cadre à dix secondes du buzz rend la balle aux Bleus et leur offre une occasion inespérée d’égaliser. À dix mètres, face à une défense désordonnée, leur arrière gauche fait gamble et trouve la lucarne de Mathieu Richard. Imparable.


La confiance a clairement changé de camp et les deux équipes retournent finalement aux vestiaires dos à dos (20-20).
À peine revenue sur le parquet, l’équipe locale s’offre un brelan de buts et enfonce un peu plus une équipe pontelloise déjà bien sonnée depuis la fin de la première période (23-20 à la 33ème). Les équipiers de Pierre Guillaumat ne s’en remettront pas. Le bad run se dessine. S’ils vont timidement résister durant une dizaine de minutes ponctuées de grosses maladresses et d’échecs aux tirs, les visiteurs vont peu à peu déposer les armes (30-24 à la 47ème). Les quelques arrêts de Brandon Majorkiewiez, bien entré dans sa mi-temps mais peu aidé par sa défense trop perméable, n'y feront rien. Un temps mort, des changements de postes pour certains joueurs et les encouragements invitant à ne rien lâcher de la part du capitaine, touché à la cheville, ne changeront rien à l’affaire non plus : l’écart grandit au fur et à mesure que les minutes s’égrènent sur le tableau d’affichage…
Un carton rouge direct infligé sur le banc de Pontault, pour contestations trop virulentes auprès des arbitres, viendra ponctuer une soirée à très vite oublier. Les tambours des supporters locaux n’ont même pas eu besoin de résonner pour aider leurs favoris à remporter le jackpot. Le score final est sans appel : 42 à 30.


Inscrits sur la feuille de match, les 22 arrêts du gardien val d’oisien sont un trompe-l’œil. Sans démériter, loin de là, le portier adverse a surtout bénéficié d’une contre-performance remarquable de la part de l’attaque des avant-derniers au classement. La victoire en terre Malakoffiote n’était donc qu’un feu de paille. La question est désormais de savoir si cette équipe parviendra à sauver sa mise et à se maintenir dans ce championnat Pré-National qui ne fait aucun cadeau à ses pensionnaires. Quels qu’ils soient. La suite ? Ce sera la réception de Verrières-le-Buisson le 26 novembre prochain à 20h00. Un pronostic ? Allez, faites vos jeux, rien ne va plus…

Matchs

Prochain Match 10/02/2023

Pontault-Combault
BORDEAUX

Dernier Match 21/12/2022

Pontault-Combault 34
BESANCON 26

Classement

# Équipes Pts
1 Blason DIJON DIJON 25
2 Blason SARAN SARAN 24
3 Blason TREMBLAY TREMBLAY 24
4 Blason PONTAULT-COMBAULT PONTAULT-COMBAULT 23
5 Blason FRONTIGNAN FRONTIGNAN 21
6 Blason CAEN CAEN 17
7 Blason BILLIERE BILLIERE 15
8 Blason BORDEAUX BORDEAUX 15
Le reste de l'actualité